Vous êtes : Le cou >> Description

Description des glandes du cou

La glande thyroïde

Rappels anatomiques et implications. anatomie de la thyroideLa glande thyroïde est située dans la partie antérieure du cou globalement étendue en hauteur sur la moitié inférieure du cou jusqu’à sa jonction avec le thorax. Dans certains cas, elle peut être augmentée de volume (goitre) et s’étendre dans le thorax.

La thyroïde est richement vascularisée et constituée de 2 lobes réunis par un isthme en avant de la trachée entre le 2ème et le 4ème anneau trachéal. A partir de l’isthme il existe fréquemment un lobe pyramidal qui s’étend en haut vers l’os hyoïde.

Au voisinage de la glande, il existe des éléments anatomiques importants dans la prise en charge et la chirurgie de la thyroïde : les nerfs récurrents et les glandes parathyroïdes. De  chaque coté, le nerf récurrent chemine à la face postérieure de chaque lobe thyroïdien et pénètre dans le larynx au voisinage de l’articulation crico-aryténoïdienne et des muscles constricteurs.

Le nerf récurrent assure notamment la mobilité de la corde vocale et de l’aryténoïde. Les glandes parathyroïdes participent au maintien d’un taux stable de calcium dans le sang.

Ces glandes sont de petite taille et habituellement au nombre de quatre, deux au niveau de chaque lobe, l’une supérieure au voisinage du pôle supérieur et l’autre inférieure au voisinage du pôle inférieur de la glande.

L’identification de ces structures est primordiale pour la chirurgie de la thyroïde. Le nerf récurrent doit être identifié et respecté avec sa vascularisation. Nous pratiquons couramment cette chirurgie avec un système de monitorage des nerfs récurrents permettant durant l’intervention de vérifier l’intégrité et le fonctionnement du nerf récurrent. De même, les glandes parathyroïdes doivent être visualisées, préservées avec leur vascularisation en vérifiant en fin d’intervention leur viabilité.

La parotide

Les glandes salivaires

La glande parotide est une glande salivaire fournissant une partie de la salive. Elle située entre l'oreille et l'angle de la mâchoire. Le canal excréteur de la glande ou canal de Stenon, s'ouvre dans la bouche, à la hauteur de la deuxième molaire.

La glande parotide est traversée par le nerf facial permettant d'activer les muscles du visage.
Le tronc du nerf facial en dessous de l'oreille, pénètre dans la glande parotide, et se divise en deux branches principales qui se ramifient puis innervent les muscles de la face.

Le plan de division du nerf facial crée artificiellement un clivage entre le lobe superficiel qui représente les trois quarts de la glande et le lobe profond.

Les glandes salivaires

Les glandes salivaires sont constituées par la glande parotide, la glande sous mandibulaire, les glandes salivaires accessoires dans la cavité buccale et le pharynx et la glande sublinguale.

Les tumeurs bénignes et malignes des glandes salivaires représentent 3 à 4% de l'ensemble des tumeurs de la sphère ORL et cervico-faciale.

Elles s'observent principalement dans la glande parotide (80%), plus rarement dans la glande sous-maxillaire (10%), les glandes salivaires accessoires bucco-pharyngées (9%), et la glande sublinguale (1%).

Environ 80% des tumeurs de la glande parotide sont bénignes, alors que 50% de celles survenant dans les autres glandes salivaires sont malignes.

Les tumeurs de la glande parotide méritent une attention particulière. Leur diagnostic clinique et histologique est difficile.

Il s'agit d'une chirurgie délicate. Les chances de guérison et la qualité de vie de l'opéré dépendent d'une indication thérapeutique adéquate et de l'expérience du chirurgien.



Page mise à jour le : 02/10/2012